Homélies et réflexions de l'abbé Richard Depairon

Homélies dominicales et réflexions de l'abbé Richard Depairon

Ma photo
Nom :
Emplacement : Canada

vendredi, décembre 16, 2005

4e dimanche de l'Avent

Une annonce qui bouscule !

Nous avons habituellement une idée de ce que nous voulons faire de notre vie.
Les projets peuvent changer ou évoluer avec l’âge, mais ce sont eux qui nous font avancer et grandir. Enfant, je rêvais d’être médecin ou pompier, je voulais sauver des vies. Vous souvenez-vous de ce que vous souhaitiez devenir lorsque vous étiez jeunes ?
Quel était le projet de vie de la jeune Marie avant cette expérience spirituelle ? Personne ne saurait le dire. Mais il y a fort à parier qu’il était tout autre. Marie ne pouvait pas prévoir l’annonce de l’ange. Librement, elle place son projet de vie à la disposition du plan de Dieu sur l’humanité.
Comment Joseph accueillera-t-il cette révélation ? Et la famille, les responsables religieux, la société… Marie risque de ne plus être vu comme la gentille jeune fille du coin. Pourtant, elle accepte la parole du Seigneur : “Que tout se passe pour moi selon ta parole”.
De grands bouleversements, nous en vivons tous. Certains ont un impact limité sur l’ensemble de notre histoire. Le vol de notre voiture peut paraître un événement majeur lorsqu’il survient, mais placé dans la perspective d’une vie entière, il est relativement peu important. D’autre événement ont un impact majeur : une maladie, par exemple, peut nous affecter le reste de notre vie. Les parents savent combien la venue d’un enfant transforme leur existence. Il y a des décisions qui touchent une période de notre vie, d’autres qui ont un impact pour toujours.
Pour Marie, la venue de Jésus oriente toute sa vie. Avoir un enfant est un bouleversement en soit. Mais plus encore, Marie perçoit que cet enfant ne sera pas comme les autres. Elle est appelée à une mission dans laquelle tout son projet de vie est impliqué. Dieu s’annonce dans sa vie.
Le roi David caressait lui aussi des projets. Bien installé à Jérusalem, il avait réussi à prendre le contrôle de toute la région. Il trouvait convenable de construire un temple pour manifester la présence du Seigneur au milieu de son peuple. Mais Nathan lui fait comprendre que ce n’était pas le projet de Dieu.
Pour David, comme pour Marie, les plans de Dieu changent leurs propres plans. Au lieu de préparer une place pour Dieu, David doit se laisser préparer une place par Dieu.
De notre côté, il nous reste une semaine pour préparer Noël. Y aura-t-il de la place pour du nouveau, du surprenant qui bouscule, dans cette venue de Dieu parmi nous ?
Dans la vie, nous aimons bien que les choses se déroulent à notre façon : certains aimeront ne pas trop planifier, d’autres préfèreront que tout soit bien organisé.
Au-delà de notre façon habituelle d’envisager l’avenir, comment faisons-nous place au projet de Dieu sur nous ? Ce pourrait-il qu’il ait quelque chose de bouleversant à nous révéler ?


Largement inspirée par André Tiphane, Rassembler, nov-déc, vol 65- no 6, pp. 38-39

-- Depuis le 15 décembre 2004 --